Paid episode

The full episode is only available to paid subscribers of French With Frederic

Le guide de la Petite Italie de Montréal

A Simple Montreal Travel Guide for locals and visitors

Welcome to the Petite Italie instalment of my Simple Montreal Travel Guides—designed for Montrealers and visitors learning French to discover the true francophone Montreal. To get this guide and other guides, consider upgrading to a paid subscription.

Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir mon quartier! Celui où j’habite depuis plus de dix ans. Si vous êtes installé à Montréal, vous allez avoir plein d’idées pour découvrir tout ce que ce petit quartier a à offrir. Et si vous êtes de passage, vous aurez un petit guide utile pour planifier une belle sortie!

C’est où exactement, la Petite Italie?

Les Italiens ont commencé à s’installer dans le quartier actuel dans les années 1920. À cette époque, de nombreux Italiens se sont établis sur les rues de Saint-Laurent et Saint-Dominique, créant une communauté dynamique et diversifiée. Les commerces, les restaurants, les églises et les clubs sociaux ont rapidement pris racine. Et puis, durant la Deuxième Guerre mondiale, l’église Notre-Dame-de-la-Défense est devenue un refuge pour les Italiens persécutés durant cette période trouble.

Le terme “Petite Italie” est relativement nouveau

C’est au début des années 1990 que la Ville de Montréal accorde ce nom. À l’époque, le secteur manquait de vitalité. Il y a donc eu un effort important pour le “revitaliser.”

Voici ce qu’on a fait:

  • On a délimité clairement où commençait et où se terminait la Petite Italie.

  • Un parc, anciennement le parc Martel au coin Saint-Laurent et rue Saint-Zotique a été renommé parc de la Petite Italie.

  • On a ajouté deux arches avec le mot Benvenuti (bienvenue, en italien.)

  • Sur Jean-Talon, il y a un parterre fleuri avec les mots La Petite Italie.

  • On peut trouver une carte touristique avec les “attractions” de la Petite-Italie.

Bref on a tout fait pour transformer ce secteur historique en un endroit clairement délimité qui incite les visiteurs à découvrir les boutiques et les restaurants du quartier.

On vante aussi la Petite Italie de Montréal comme un incontournable culinaire de la ville, un endroit où l’on peut encore entendre des personnes d’un certain âge bavarder en italien dans l’un des nombreux cafés qui parsèment le quartier.

Quels sont les trois symboles de la Petite Italie?

Il y a quelques endroits et bâtiments qui pour moi, sont les vraies limites de la Petite Italie. Ce sont les endroits qui ont une signification historique. Et ce ne sont pas les fameuses arches Benvenuti.

Les trois symboles sont:

  1. Le Marché Jean-Talon — Ce marché existe depuis plus de cent ans, quand il a été fondé par des immigrants italiens. Il reste encore plusieurs commerçants italiens, bien que le marché soit devenu de plus en plus bourgeois et touristique.

  2. La Casa d’Italia — Elle passe souvent inaperçue, mais c’est un point important de la Petite Italie. Située sur Jean-Talon, c’est le premier vrai centre communautaire italien de Montréal. Je vous suggère d’en faire la visite, si vous en avez l’occasion. Aujourd’hui, on y organise plusieurs évènements et il y a même une salle de cinéma.

  3. L’église Notre-Dame-de-la-Défense — En italien, Chiesa della Madonna della Difesa. C’est une magnifique église construite après la Première Guerre mondiale. Elle était un lieu important pour la communauté italienne à plusieurs époques. Cette église est aussi connue pour sa fresque qui dépeint plusieurs personnages historiques, dont Mussolini. Durant la guerre, cette fresque a failli être défaite. Heureusement qu’on l’a préservée, car elle est unique au monde.

Est-ce que la Petite Italie est encore italienne?

On ne peut plus dire que beaucoup d’Italiens habitent encore dans la Petite Italie. L’espagnol a même supplanté l’italien comme langue parlée dans le quartier (sans parler de l’anglais et du français). Par contre, c’est encore un quartier historique et commercial important pour la communauté italo-québécoise.

Première visite: un parcours gourmand

Pour une première visite dans la Petite Italie, je vous suggère d’emporter un sac et de faire un parcours gourmand, durant lequel vous allez acheter quelques items à rapporter chez vous! Le parcours est le même que celui que j’ai emprunté dans la vidéo qui accompagne cet article.

Voici l’itinéraire

  1. Vous commencerez au coin Saint-Zotique et Casgrain, et vous allez vous diriger vers Saint-Laurent. Vous allez passer devant le restaurant Mon Lapin, la Caisse Populaire Italienne, le café et pizzeria San Gennaro et la pizzeria Bottega.

The full video is for paid subscribers

French With Frederic
French With Frederic
Authors
Frederic Patenaude