4 Comments
Jan 28Liked by Frederic Patenaude

Merci, Frédéric, pour cette explication utile. J’ai une question sur se ressentir vs s’en ressentir. Antidote fournit une explication distincte pour ces deux formes, et s’en ressentir est décrit comme familier. Le « en » semble jouer un rôle plus important que celui d’un simple pronom et la définition donnée est également un peu différente. S’en ressentir est-il une expression figée analogue à s’en aller ou à s’en faire ? Toute lumière supplémentaire que tu peux apporter serait très appréciée.

Expand full comment
author

Bonjour Warren! "S’en ressentir" s’utilise généralement avec “en” à cause de la préposition “de” (“se ressentir DE qqch.”) Deux exemples sans “en”:

- Elles se sont longtemps ressenties DE cette mauvaise chute.

- Ses recherches se sont ressenties D’un financement insuffisant.

La version “familière” est “s’en ressentir POUR quelque chose” - qui veut dire “feeling good about...” Cette dernière expression n’est pas utilisée au Québec.

Bref “s’en ressentir” n’est pas familier et veut dire “subir l’influence de.”

"S’en ressentir pour” serait familier (en France), mais je n’ai jamais utilisé cette expression.

Expand full comment
Jan 28Liked by Frederic Patenaude

Merci! Ça m'aidée beaucoup.

Expand full comment
author

Merci!

Expand full comment